Injustice

5 - L’INJUSTICE : Masque de la Rigidité

 

La blessure du rigide (injustice) est intimement liée à la blessure du fuyant (rejet). Alors que le rejet touche profondément à l’être, la blessure d’injustice touche à l’avoir et au faire.

 

Origine : Blessure vécue avec le parent du même sexe, froid, entre quatre et six ans environ, au moment où l’enfant devient conscient qu’il est une entité à part entière avec ses différences.

 

Morphologie : Corps droit, rigide, et le plus parfait possible. Bien proportionné, petite taille serrée par un vêtement ou une ceinture. Mouvements rigides. Cou raide. Droiture, de fierté. Corps tonique musclé.

 

Comportement / Caractère : Le rigide est une personne vivante avec des mouvements dynamiques mais qui sont rigides et manquent de souplesse. Il est perfectionniste, aime l’excellence et est envieux. Il aime la performance, l’efficacité, les meilleurs choix possibles. Il a besoin de preuves. Il est souvent en réaction à la notion de bien et de mal, c’est tout noir ou tout blanc, il n’y a pas de gris. C’est tout ou rien, il est très exigeant et avant tout envers lui-même. Il se coupe de son ressenti et croise souvent les bras. Il cherche à être parfait et se justifie beaucoup. Il a du mal à admettre qu’il vit des problèmes. Il doute souvent de ses choix. Il aime l’ordre et a tendance à se contrôler lui-même en exigeant beaucoup de lui-même. Il peut être colérique et froid et a du mal à montrer son affection. Le rigide n’aime pas être en retard mais il le sera souvent car il prend beaucoup de temps pour se préparer. Il manque lui-même de justesse, car il a tendance à exagérer les choses en utilisant les mots « jamais » « toujours » ou « très ».

 

Relations aux autres : Lorsqu’il est ému, le rigide ne veut pas le montrer mais on peut l’apercevoir à son ton de voix qui devient sec et raide. Le rigide aime que ceux qui l’entourent soient au courant de tout ce qu’il a fait et tout ce qu’il a à faire. A la différence du contrôlant qui agit de la même manière pour montrer qu’il est responsable, le rigide agit ainsi pour prouver qu’il mérite une récompense. Le rigide a du mal à recevoir des compliments, des cadeaux car il se sent alors redevable. Il utilise rapidement les limites de son métabolisme, peut vieillir plus vite, car il repousse toujours plus loin ses limites, le pied tout le temps sur l’accélérateur.

 

Vocabulaire : « Pas de problème », « toujours », « jamais », « très bien », « justement », « exactement », « d’accord ? », « ça me prouve ».

 

Plus grande peur : La froideur